E3b.jpg

MISSION INLANDSIS


ÉCOSYSTÈME : Europa, Lune de Jupiter


MEMBRE DE L’ÉQUIPE : Annabelle Richard Laferrière, Micheal Foisy, Yohan Dumoulin, Alexandre Laporte

 

MISSION INLANDSIS

Dans un futur où les humains ont commencé à coloniser le système solaire, les ressources vitales de bases sont devenues plus que convoitées. L’eau, en particulier, qu’elle soit sous sa forme composée ou décomposée, en hydrogène et en oxygène, est devenue la ressource la plus importante de tout le système solaire. L’eau permet la vie, mais elle permet aussi de combler le besoin en énergie des sociétés du futur. L’hydrogène qu’elle contient pourra alimenter les centrales de fusion thermonucléaire. Elle pourra servir de combustible pour les moteurs de fusée. L’oxygène sera très utile pour recycler l’air à bord des navettes de transport, étant donné que les voyages entre les colonies seront toujours de longues durées, vu les distances énormes les séparant. Mais alors, où prendre toute cette eau?

On peut facilement s’imaginer qu’il sera interdit de se ravitailler sur Terre. En effet, vu les énormes quantités d’eau nécessaire au développement de colonies et au transport constant de marchandises et de biens afin de les ravitailler, nous provoquerions des cataclysmes inimaginables en bouleversant le cycle déjà fragile de notre planète. Par contre, il existe plusieurs ressources d’eau dans notre système solaire. Les comètes sont constituées de glace, il serait possible d’aller à la chasse aux comètes et de changer leur orbite afin de les rapprocher des colonies, d’où elles pourraient être minées. Mais ce processus complexe et coûteux n’est pas sans risque. Et de nouvelles données confirment la présence d’eau sur quelques lunes dans notre système. Il sera plus simple d’aller la recueillir et de la transporter sur un terrain plus stable, et où les quantités sont beaucoup plus abondantes en un point précis.

La lune qui nous a intéressés fait partie des satellites galiléens en orbite autour de Jupiter, et n’est nul autre que la légendaire et mystérieuse Europa. Cette petite boule de glace intrigue depuis sa découverte par Galilée en 1610. Plusieurs théories auront été faites à son sujet. Mais une chose est presque sûre, elle est recouverte d’une couche de glace de plusieurs mètres, voir kilomètres par endroit. Elle projette dans son atmosphère des particules d’eau et de glaces par le biais de puissants geysers et elle posséderait un énorme océan, qui pourrait atteindre 90 km de profondeur, soit plus d’eau que sur notre bonne vieille Terre.

Notre concept est simple. Des équipes de travailleurs spécialement formés partent sur le climat hostile d’Europa afin de revenir avec le plus de matières possible ; eau, oxygène et hydrogènes. Ils partent à bord d’un gigantesque vaisseau mère pour une période pouvant aller jusqu’à 6 mois. Sur place, des modules semi-autonomes, les Manidaes, les attendent avec des installations propices à leur confort et au succès de leurs missions. Ils apportent avec eux tout ce qui leur est nécessaire, une équipe au sol pouvant allé entre 30 à 60 individus sera composée de scientifiques pour étudier les fonds marins à la recherche de trace de vie, d’ingénieur, techniciens, psychologues, tout ce qui pourra aider à garder nos travailleurs en santé, physique et psychologique. Une équipe reste aussi à bord du vaisseau mère, alors que celui-ci reste dans l’orbite de Jupiter, afin de permettre les nombreux vas et-viens nécessaires au ravitaillement des troupes au sol et à rapatrier les cargaisons à l’aide de navettes secondaires. Celle-ci pourra se ravitailler en carburant à même la production d’hydrogène des stations au sol. L’océan sous la glace pourra alimenter en hydroélectricité les installations grâce à un dispositif sous l’épaisse couche de glace qui utilisera les puissantes marées, évaluer à plus de 30m par endroit.

Cratère de Pwyll

25° 12’ S, 271° 24’ E

Diamètre 45km

Profondeur 600m

L’inlandsis est une couche de glace recouvrant la surface et pouvant atteindre des milliers de kilomètres de profondeur. La Surface d’Europe est composée de glace et on retrouve à plusieurs dizaines de kilomètres sous cette dernière des lacs de la grosseur des grands lacs et un océan d’eau renfermant potentiellement des sources de vie extrêmophile à l’image des écosystèmes des fumeurs noirs sur Terre.

Parmi ce complexe, on retrouve au centre une usine d’extraction d’eau et parmi les modules tout autour, on retrouve des laboratoires de recherche, des unités d’habitation, des espaces d’agriculture, de culture, d’entrainement, de sociabilisation et toutes autres commodités utiles à l’implantation de la colonie et à l’épanouissement de ses résidents.

Europe, ne possède pas d’atmosphère comme la Terre pour bloquer les radiations cosmiques. Les modules sont donc munis d’un système multicouche composé de plusieurs épaisseurs de glace emprisonnées entre des couches de nanotubes de nitrure de bore hydrogénés.

Présentement, il faudrait 7 ans pour atteindre l’orbite d’Europe. Pour favoriser l’adaptabilité des modules, ces derniers sont conçus avec des pièces standardisées s’imbriquant facilement ensemble. Le corps du module est un exosquelette léger et résistant pouvant accueillir, sur toutes ses surfaces, des accessoires tels que des capsules ou des pieds de stabilisation.

Les capsules peuvent avoir plusieurs fonctions. Principalement, celles sur le dessus et les côtés du module servent d’habitation et leur surface extérieure est munie de panneaux solaires. Les capsules en dessous servent de stockage autant pour les activités intérieures qu’extérieurs. Un complexe en étoile regroupant 7 modules et 1 module central permet de loger 112 personnes.

La gravité sur Europe est équivalente à celle sur notre lune soit environ 7.5x plus faible que la Terre. De plus, la croûte de la lune de Jupiter subie des mouvements tectoniques importants et fréquents qui marque sa surface par une multitude de stries. Pour assurer leur stabilité, les modules ont des pieds hydrauliques munis d’un disque de répartition de charges et de vis qui s’ancrent dans le sol. Les capsules du module central permettent d’emmagasiner l’eau extraite du sol et de faire de l’agriculture hydroponique. Le module central est le noyau autour duquel d’autres modules viennent s’accrocher pour former une micro-cité. Ce dernier est le premier élément mis en place lors de l’établissement de la colonie. Il renferme une usine d’extraction de l’eau par forage et cette dernière est utilisée pour différentes fonctions telles que l’alimentation, l’agriculture, le système multicouche contre la radiation, etc.