D1f.jpg

PROJECTION


ÉCOSYSTÈME : Encelade, lune de Saturn


MEMBRE DE L’ÉQUIPE : Julien Porchet

 

Contexte.

Le projet prend place dans un futur peut-être pas si lointain où l’Homme a acquis les compétences et les moyens pour effectuer de longs voyages dans l’espace, en transportant des passagers, des ressources, des matériaux et des outils, lorsqu’ils sont nécessaires.

Dans le cadre du projet « projection » la volonté est d’explorer comment, non pas une petite colonie, mais une ville peut s’implanter sur une autre planète, et dans ce cas sur Encelade, une des lunes de Saturne.

Malgré sa petite taille, Encelade offre un très grand choix de lieux d’implantation. Dans mon cas, c’est le pôle sud du satellite qui me paraissait le plus intéressant. L’environnement autour du pôle sud est le plus apte à recevoir une ville : la présence des geysers d’eau atteste du fait que la couche de glace est moins épaisse dans cette zone, donnant accès à des ressources telles que l’eau, et c’est aussi la zone qui reçoit le moins d’impacts d’astéroïdes, ce qui en fait un lieu plus sûr qu’ailleurs sur la surface d’Encelade.

Le concept

Si mon projet devait être résumé en un mot, Projection serait le plus pertinent. L’idée de mon intervention est de concevoir un lieu qui incarnerait une projection des éléments les plus caractéristiques de notre planète, une façon de sauvegarder notre patrimoine naturel et Humain, et de les faire rayonner ailleurs dans l’univers.

Pour y parvenir, le projet se divise en familles. Une grande partie centrale d’environ 500 m de diamètre accueille le cœur du projet. Un énorme édifice de 30 étages traverse entièrement les 5 km de la croute de glace pour atteindre l’océan. Chaque étage, d’environ 220m de haut, rempli un rôle important dans le fonctionnement du projet. Dans cette partie centrale se trouvent les 8 principaux écosystèmes ou Biomes terrestres, des espaces commerciaux, des zones agricoles, de stockage, des centres de santé, mais aussi des centres de recherche sous-marine pour explorer l’océan d’Encelade, et une partie dédiée à l’exploration de l’univers proche. Ce cœur est couronné à ses 2 extrémités par des dômes. Celui de la surface accueille la partie résidentielle qui se caractérise par 16 édifices qui servent à accueillir la population, des espaces verts de détente ainsi que des centres sportifs afin d’assurer le bien-être des habitants. La sphère sous-marine accueille le centre de recherche sur l’océan d’Encelade avec un port de sous-marins de grande envergure.

Tout doit bien sûr être interconnecté et le projet repose sur une organisation de partage, du transport sans aucun véhicule personnel, permettant aux habitants de se déplacer dans chaque secteur, mais aussi des infrastructures. Quatre grands Hyperloop assurent la circulation verticale entre les différentes zones et des transports en commun électrifiés assurent les déplacements horizontaux dans chacune des zones.