b3d.jpg

SUB LUNA


ÉCOSYSTÈME : La Lune


MEMBRES DE L’ÉQUIPE : Juliette Villemer, Lou Jeandel

 

An 2100.

            Les astronautes de la Mission Sub Luna foulent le sol du pôle sud lunaire depuis des mois. Les robots autonomes ont explorés et sécurisés le tunnel formé par des coulées de lave. S’étendant sur des dizaines de kilomètres, il permet un grand potentiel d’appropriation par l’Homme puisque le rapport d’échelle lui permet de ne pas se sentir confiné, pourtant sous la Lune. Les ingénieurs spatiaux installent une coupole à la lucarne du tunnel dans le but de pressuriser en entier le souterrain et de permettre la construction d’un ascenseur reliant la surface lunaire à son antre. 

            L’habitat en sous-terrain proposé par Sub Luna, protège des radiations solaires, des météorites et offre sa propre atmosphère. Le confort humain étant à la base du projet, il permet d’installer une base avancée de recherche et d’exploration spatiale en vue de prochaines expéditions, mais surtout d’installer une réelle colonie autonome. Les différents modules permettront d’ajouter aisément de nouvelles structures dans le futur, la colonie étant organisée selon quatre axes : le commandement, les habitations, la recherche et l’exploitation agricole. Le souterrain est parsemé de larges puits de lumières qui captent les rayonnements solaires durant quatorze jours. Les quatorze jours suivants, lorsque la nuit s’est emparée de la Lune, les puits de lumière deviennent des diffuseurs grâce à leurs surfaces miroitantes.